le danger des médicaments

LE SIDA par Sylvie Simon
Les médicaments du sida
« Les médicaments employés dans le traitement du SIDA sont les causes établies d’immuno-déficience. L’AZT tue aussi bien les cellules saines que les cellules malsaines. L’AZT est inutile si ce n’est pour commettre des meurtres légaux. »
La Vérité sur l’AZT
En 1964 un chercheur américain en quête de traitements anticancéreux met au point l’AZT. Mais la molécule tombe dans l’oubli. Pourquoi ?
Parce que des tests d’AZT sur des souris cancéreuses ont montré que l’AZT détruisait si efficacement les cellules saines en croissance que les souris finissaient par mourir en raison de la grande toxicité du produit. L’AZT a donc été mise de côté, et aucune demande de brevet n’avait été déposée.
« ..Il existe des remèdes efficaces à la plupart des infections opportunistes aggravantes. Par contre les médicaments , AZT, ddI, proposés contre le virus lui-même, ont davantage fait la preuve de leurs effets secondaires que de leur efficacité.. »
Quel ironie, on ne meurt plus du VIH mais du cancer causé par les traitements  chimiques qui sont là pour vous aider à lutter contre le  sida. On peut dire je pense qu’ils  ne veulent pas nous soigner, juste nous tuer. Dans tout les cas tu finis entre 4 planches, très joyeux.
ATTENTION : MET LA VIE EN DANGER (Y COMPRIS FATAL) hépatotoxicité et réactions cutanées
Parfois grave et mortelle des réactions d’Hypersensibilité Ont Été associées à Ziagen (abacavir sulfate).
truvada provoque le syndrome de stevens-jonhson : En mai, 13, 2012: 7.317 personnes ont déclaré avoir des effets secondaires lors de la prise de Truvada. Parmi eux, 65 personnes (0,89%) ont de Stevens-Johnson, syndrome.
– syndrome de stevens johnson – syndrome de lyell
MEDICAMENTS : DANGER MORTEL  le syndrome de stevens johnson et le syndrome de lyell
Des morts associés à l’administration des sulfamides, bien que rares, sont survenues à cause de sévères réactions, y compris syndrome de Stevens Johnson , nécrolyse épidermique toxique, FULMINANTE nécrose hépatique, agranulocytose, anémie
« comment ne pas se faire tuer par son docteur »
« il est plus difficile d’arrêter les benzodiazépines que l’héroïne » prof Lader 1999
antidépresseurs, somnifères, benzodiazépines

POSITIVE HELL – FRENCH SUBTITLES from Immunity Resource Foundation on Vimeo.

 

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s